barre de menus

Nos paysages

"Si on ouvrait les gens, on trouverait des paysages. Moi, si on m’ouvrait, on trouverait des plages."  Agnès Varda.

Cette "petite vieille rondouillarde et bavarde" entame son film "les Plages d'Agnès"   par cette phrase intrigante qui interpelle et fait vibrer en moi mes paysages.

 Tiens, c'est vrai, quels seraient mes paysages ? Paysages souvenirs... certainement y aurait-il aussi une plage, des plages ? Oui, indubitablement ! Avec le parfum des beignets et du sable chaud ou celui des embruns ... le vol noir et lointain des macreuses ou léger et furtif des bécasseaux... Au large des côtes vendéennes.


 




 











 



 Des plages, mais pas uniquement.


Paysages de vie, paysages quotidiens ...  plaines agricoles désolées de la Vendée du sud, où le ciel dispute l'espace à la terre. De ceux qu'on traverse et qu'on finit parfois par ne plus voir ou ressentir sous l'effet de l'habitude ou par lassitude, rythmés par les saisons et les nuages.




Jeune adolescente, quel désespoir de revenir sur ces terres dénudées et balayées par les vents après un Merveilleux Voyage au pays de Nils Holgersson ... Ces terres, qui furent un  bocage dense de polyculture-élevage détruit sur l'autel de la productivité agricole des années 70.
 


Paysages actuels ... ultérieurement et encore aujourd'hui, mes paysages sont des bocages bourguignons.



Paysages futurs ? Je ne les connais pas encore !
 
Quant aux paysages intérieurs, ils sont si nombreux... sont -ils photographiables, purs fruits de l'imaginaire, de l'intime, des songes ?
 Ils pourraient ressembler à cela, plongés dans des nuages changeants ...





Terminons avec ces quelques mots qui évoquent l'infinie palette des paysages intérieurs :


"Marina: voici galets et coquillages ramassés récemment à la française plage de mon étrange cœur...(J'aimerais que tu connusses toutes les étendues de son divers paysage depuis sa côte bleue jusqu'à ses plaines russes.)

Rainer Maria Rilke - dédicace des Vergers à M. Tsvetaïeva - 1926.
 

 


4 commentaires:

Philippe Bullot a dit… le 1 décembre 2012 à 18:48

Une belle invitation à la rêverie et à la contemplation (excepté le parfum des beignets ;-)) !

Gaelle a dit… le 1 décembre 2012 à 19:18

Merci Philippe... pour les beignets, c'est question de souvenirs !

Jma a dit… le 2 décembre 2012 à 11:58

Des paysages qui m'interpellent pour certains ... Une belle réussite !

Cdlt,
Jma

Gaëlle Nauche a dit… le 8 décembre 2012 à 17:32

Merci jma !

Enregistrer un commentaire

Un petit mot ... ça fait plaisir !